Comment réussir sa vie quand on a rien ?

Quand je vais au contact des gens à travers les séminaires ou les coachings que je peux mener, je m’aperçois que la notion de manque est ce qui rassemble les hommes.  Nous voulons tous quelque chose que nous ne possédons pas.

Et se focaliser dessus, c’est ne s’autoriser à voir la vie que sous l’angle de la contrainte, de la difficulté et souvent, de la jalousie. Prends le titre de cet article par exemple : « comment réussir sa vie quand on a rien ». Ce genre d’interrogation est très fréquente.

Et sais-tu ce que j’y réponds ?

Tu es toujours riche de quelque chose

Réussir sa vie n’est pas une question d’argent, mais de bonheur. Il y a une relation entre ces deux pôles, mais le débat autour de la profusion n’est pas nécéssaire. Moi, c’est de passion que je veux te parler.

J’ai eu la chance de rencontrer des personnalités aussi diverses que variées. Aux quatre coins du monde. Et ces expériences m’ont appris que le succès et le bonheur n’ont absolument pas la même signification pour tous.

Certains y voient la tranquillité d’une habitation isolée au bord d’une plage ou aux pieds d’une montagne. Quand d’autres le voit comme l’installation dans un bureau dans les plus hautes tours de Manhattan ou comme le simple fait de pouvoir fonder une famille avec laquelle partager des moments d’amour et de complicité.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise définition. Il y a ta définition. Tu as des idées. Des envies. Un feu qui brûle en toi. Tu as des capacités intellectuelles, physiques. Tu as la chance de vivre dans un univers qui te propose chaque jour de nouvelles opportunités.

La qualité de ta vie dépend de la qualité de tes émotions. Tu n’évolues donc pas dans le néant. Ce qui importe, c’est de reconnaître tes forces. De définir tes objectifs et de travailler à leur réalisation.

La comparaison n’est jamais juste

Formatés par les valeurs de notre environnement, nous cherchons souvent à nous comparer avec autrui. À comprendre pourquoi tel ou tel type de profil réussit où nous échouons.

La vérité, c’est que chaque être est différent. A des capacités, des dons qui lui sont propres. Nous sommes égaux face à la maladie, au vieillissement, aux sentiments, mais pas face à nos conditions matérielles.

On ne choisit pas où on nait. Mais on peut choisir qui l’on veut devenir. S’appuyer sur un système de croyances qui nous pousse à toujours aller vers l’avant. S’apitoyer sur son sort ne mène jamais nulle-part.

Inutile de comparer l’incomparable. Oui, un enfant qui nait à Hollywood de deux parents acteurs aura plus de chances de faire une carrière dans le cinéma que quelqu’un de complètement étranger à ce milieu.

Mais cela signifie-t-il que c’est impossible ? Non. Cela signifie-t-il que cet enfant de célébrités n’a rien à t’envier ? Non plus. Car nous avons tous en nous des richesses que d’autres convoitent. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons tous besoin les uns des autres.

Pour réussir sa vie quand on a rien, il s’agit de comprendre cela. De ne pas minimiser son potentiel. Et de comprendre qu’à force de travail, on peut aller au bout de ses rêves.

Alors quel est le tien ?