Comment avoir confiance en soi pour réussir ?

À écouter les émissions télévisées et les rumeurs populaires, on a parfois l’impression que le succès est une question de chance. Voire même de vice. Que pour réussir, il faut profiter de quelqu’un, d’une faiblesse.

Je peux te dire que ceux qui s’appuient sur ce genre de raisonnements sont ceux qui n’ont pas confiance en leur potentiel. En leur force. En leur courage. Ils préfèrent trouver des excuses. Des explications.

Mais c’est normal. L’Homme est un être rationnel. Il veut tout comprendre, tout expliquer. Alors qu’une valeur pourrait pourtant fournir ces explications : la persévérance. Qui est mise à jour par la confiance que l’on s’accorde.

Qu’est-ce que la foi quand on y pense ?

Je ne connais pas ta confession religieuse. Peut-être ne crois-tu pas en Dieu. Cela n’a aucune importance pour comprendre ce qui suit. La foi, c’est la croyance, la confiance en une entité capable de te soutenir. De t’apporter du réconfort et de récompenser tes efforts.

Est-ce si dénué de sens de penser que tu peux être cette entité ? N’es-tu pas capable de voir ce qui est bon ou mauvais pour toi ? Et qui d’autre que toi peux justement faire ces efforts dont je te parle?

Toi. Et toi uniquement. Et c’est quand tu comprends cela que tu commences à stimuler ton estime personnelle. Que tu formules les bons arguments pour avoir confiance en soi pour réussir.

La confiance nait de l’expérience

Il y a une expression que les joueurs de football utilisent souvent et qui me plait : « c’est la vérité du terrain qui compte ». S’ils savaient à quel point c’est vrai ! Dans tous les domaines de ta vie !

Pour avoir confiance en soi pour réussir il faut se former. S’entrainer. Essayer. Échouer. Recommencer. On ne naît pas entouré d’un pouvoir incommensurable. Il est en nous. Mais pour le libérer il faut passer à l’action. Façonner son cadre d’expression.

Crois-tu vraiment que toutes les histoires d’entreprises à succès sont le résultat de la chance ? Non. De la persévérance. D’échecs. De toujours plus de travail pour finalement avancer.

La maîtrise s’acquiert sur le terrain. En dehors de ta zone de confort. Alors va. Vis et deviens !