Comment gagner la confiance en soi au travail ?

Dans la vie professionnelle, il est extrêmement important d’avoir confiance en soi qui témoigne effectivement des capacités de l’individu et contribue pleinement  à une vie professionnelle épanouissante et accomplie. Aussi, pour ne pas stagner et éliminer tous les doutes liés à ses performances, son intelligence…, il est important de retrouver son assurance au travail.

Etablir le diagnostic de son malaise

Ne pas avoir confiance en soi dans le cadre professionnel se veut être un réel handicap pour un salarié. Ne pas se sentir à la hauteur, perdre le soutien de sa hiérarchie et ne pas pouvoir évoluer dans son travail conduisent à un mal-être professionnel qu’il faut apprendre à gérer et surtout à surpasser. Aussi, pour retrouver de l’assurance au bureau, il est primordial de poser un diagnostic sur ce malaise, de manière à le comprendre ainsi qu’à agir de la meilleure manière qui soit. Il est donc essentiel de s’interroger sur le déclencheur de ce doute par rapport à ses compétences, son potentiel, etc. Dans cette démarche, il est alors important de se faire accompagner. En effet, si dans la plupart des cas c’est la situation professionnelle elle-même qui est à l’origine de cette baisse d’assurance, mais il est possible également que ce soit la situation personnelle du travailleur qui incrimine son assurance au travail.

Explorer ses points forts

Une fois alors avoir décelé la source du malaise, l’individu doit tout mettre en œuvre pour s’affirmer dans le monde professionnel. La meilleure chose à faire est alors d’explorer ses points forts, de façon à pouvoir définir sa « zone de confort » au travail qui est la clé même de l’épanouissement professionnel. Pour reprendre confiance en soi, il est primordial de trouver son domaine de bien-être professionnel. Pour cela, il faut alors :

  • Relever tous ses points forts ainsi que ses compétences
  • Faire un bilan de ses réussites et des projets menés à bien dans le cadre du travail
  • Lister tous les points positifs que le métier exercé a pu apporter, aussi bien en termes d’expériences, de compétences…
  • Eviter de se soucier de ce que les collègues peuvent penser de soi, dans la mesure où seul l’avis du chef compte.

Oser en parler et faire sa part des choses

Enfin, reprendre de l’assurance au travail c’est aussi oser parler de sa situation à sa hiérarchie. Une baisse de productivité, faillir à une mission, aucune évolution… il ne faut jamais hésiter à en discuter avec son supérieur. L’idée n’est pas de s’attendre à ce que votre supérieur vous apporte une solution miracle sur un plateau d’argent. Il s’agit avant tout de discuter de la situation de manière à pouvoir à poser ses limites. Effectivement, le malaise peut être du au fait que votre employeur attende trop de vous, notamment dans des missions qui ne sont pas dans l’ordre de vos compétences. Toutefois, le salarié doit également faire sa part des choses pour retrouver son assurance professionnelle, que ce soit pour retrouver la motivation au travail ou régler ses soucis d’ordre personnels affectant sa vie professionnelle.