Dossier développement personnel

 

 

Tu sais très bien que ton état d’esprit est décisif, à chaque minute de ta vie. Il te permet de te dépasser, de te donner à fond. D’exprimer l’étendue de tes qualités, de ton courage, de ta force. Et en ce sens, tu comprends bien que positiver t’aidera à mieux vivre.

Comme on le dit si souvent, tout est question de conscience : la différence entre celui qui voit le verre a moitié vide et celui qui le voit à moitié plein n’est pas que dans la conception. Elle est dans le quotidien. Dans la façon de vivre sa vie.

Comment faire de ta vie une source de positivité

Ta priorité, c’est de lâcher prise. Et de rester connecté avec tes émotions. Des détails peuvent tout changer. Ton attitude détermine ton niveau de sérénité. Si tu veux positiver pour mieux vivre, tu peux adopter tout un attirail de réflexes qui feront de ton quotidien un stimulant perpétuel.

Par exemple, tu peux t’ouvrir sur le monde, en essayant de t’intéresser au développement personnel et en lisant chaque jour quelques articles concernant ce domaine.

Tu peux aussi essayer d’apprendre au moins une chose par jour et te forcer à saluer les gens que tu croises dans la rue, en t’interdisant d’émettre le moindre jugement.

C’est à toi de trouver ces routines positives qui correspondent à ta vie. À qui tu es. Et à qui tu veux devenir.

Positiver, c’est reconnaître la force des opportunités

Lorsqu’on recherche le bonheur où il se trouve et qu’on se décide à voir la vie sous l’angle de l’ouverture d’esprit, les évènements semblent tout de suite être plus cléments envers nous. C’est d’ailleurs quelque chose que tu as dû remarquer.

Positiver pour mieux vivre, c’est plus qu’une croyance, c’est une façon d’être. La conscience de l’impact de cette attitude doit te pousser à voir les obstacles comme des chances qui te sont offertes de mettre en action ton potentiel.

La personne qui positive est toujours prête à relever de nouveaux défis et voit l’existence comme un formidable terrain d’expérience. Qu’en est-il pour toi ?

On a parfois du mal à le croire, mais il ne suffit de pas grand-chose pour libérer le pouvoir qu’on a l’intérieur de soi.

Comment devenir sympathique tous les jours ?

Pris dans la routine quotidienne, beaucoup finissent par négliger certaines bases de la conduite personnelle. En effet, entre la pression au travail et le stress lié au sentiment d’un marasme général, difficile de faire preuve de sympathie envers son entourage et ses proches lorsque vous sentez réellement un « dysfonctionnement » dans votre quotidien. Pourtant, il faut savoir que la sympathie ouvre bien des portes, outre le fait de rendre la vie plus agréable et plus facile tout simplement. Aussi, pour devenir plus chaleureux au quotidien, voici quelques exercices à appliquer au quotidien.

Contrôler son comportement envers les autres

Il est clair que pour être plus agréable au quotidien, un travail personnel est requis. Pour ce faire, la règle d’or réside sur le fait de se comporter avec les autres de la même manière que vous souhaitez que les autres se conduisent envers vous. Cela paraît simplement à première vue, mais le plus délicat est de parvenir à contrôler son comportement envers autrui. En d’autres termes, le savoir-vivre est la clé de la sympathie. Il faut comprendre en effet que la civilité facilite les échanges avec les autres, mais permet aussi par la même occasion de s’exprimer. En effet, la sympathie ouvre droit à la communication, qui va tout simplement rendre votre quotidien plus intéressant. Le fait de pouvoir faire de nouvelles rencontres, agrandir son cercle d’amis, tender de nouvelles expériences va également changer la vision que les autres vont avoir de vous, à savoir une personne intéressante. Cela permettra d’améliorer sa confiance en soi.

Veillez à être courtois et honnête

D’une manière générale, il n’existe aucune technique miracle qui permet à un individu d’être plus chaleureux et agréable au travail comme à la maison. Il lui suffit juste d’améliorer son comportement au quotidien, à savoir être courtois envers les autres. La politesse est effectivement la base de la sympathie. Cela permet d’une part de retrouver de l’assurance. D’autre part, la courtoisie vous rend aussi plus accessible aux autres. Etre courtois au quotidien est si simple, sans oublier que cela vous procure de la satisfaction derrière.

  • Ne négligez jamais les salutations d’usage, une marque de respect toujours appréciée.
  • Faites des actes gentils, comme ouvrir la porte à quelqu’un ou arrêter sa voiture pour laisser les piétons traverser, des gestes faisant souvent l’objet d’une réciprocité.
  • Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous, plutôt que de pianoter sur votre smartphone alors qu’on vous adresse la parole.
  • Cédez votre place dans les transports en commun à une personne âgée ou à une femme enceinte.
  • Soyez toujours honnête envers vous et envers les autres.

Le sourire et la sympathie

Enfin, n’oubliez jamais de sourire aussi souvent que possible. Etre souriant avec son entourage,  des connaissances croisées dans la rue ou à des inconnus dans l’ascenseur  aide effectivement à paraître telle une personne sympathique et abordable. Le fait d’être perçu comme une personne plus accessible change en effet beaucoup de choses, comme vous faire aborder plus facilement et apporter un peu de bonheur dans la vie de ses personnes qui croisent votre chemin.

Comment agrandir sa zone de confort pour être heureux ?

Agrandir sa zone de confort pour être heureux, enfin oser être soi, s’affirmer, courir après ses rêves… n’est-ce pas au final tout ce que nous voulons ? Qui que tu sois, où que tu habites, tu as forcément des aspirations qui dépassent le cadre de ton quotidien.

Et certainement des peurs qui t’empêchent de te lancer dans les projets les plus fous. Et c’est normal. Le changement, bien qu’étant la seule constante dans la vie de l’Homme est aussi moteur d’appréhension, de doutes.

Alors comment faire pour accepter le changement, pour garder l’ouverture d’esprit nécessaire et la volonté d’accepter les challenges de notre quotidien et d’y voir de vraies opportunités de grandir ?

Agrandir sa zone de confort pour être heureux : un moment décisif

On ne peut pas révolutionner son existence entière, ses habitudes et sa manière de penser en une journée. C’est évident. Le changement, c’est comme tout, ça s’apprend. Tu dois l’apprivoiser. Apprendre à en faire un allié.

La zone de confort, c’est ce qui t’es déjà familier. Et c’est en douceur que l’on va l’agrandir, en repousser les limites. Et d’une manière très simple.

Ce qui compte, c’est l’expérience. Le ressenti que tu as au moment de tester quelque chose de nouveau. Élargir sa zone de confort, c’est comme se trouver en haut d’une corniche, avec un élastique attaché aux pieds.

Le moment de sauter est celui qui fait le plus peur. Mais une fois lancé, on sait qu’on relève un défi exaltant. Cela dit, on peut aussi choisir de retirer le matériel et de descendre de la corniche par le petit chemin… sans jamais savoir à côté de quoi on passe. Et en le regrettant ensuite toute sa vie.

Sortir de sa zone de confort de manière progressive

Pas besoin de viser des choses extraordinaires directement. Tu peux et dois commencer simplement. Avec de petites choses qui te prouveront que tu es tout simplement apte à opter pour la différence. L’important, c’est la répétition. L’habitude que prend ton cerveau à accepter la nouveauté.

Ce que tu dois faire, c’est chaque jour, faire 3 à 5 choses que tu n’as pas  l’habitude de faire. Changer ton alimentation, la musique que tu écoutes, la littérature que tu lis, les loisirs qui occupent ton temps libre.

Commence le plus simplement du monde. Et tu verras qu’au fur et à mesure, tu arriveras plus simplement à accepter le changement. À refuser la peur de l’inconnu. Ce sont parfois les choses les plus simples qui fonctionnent le mieux !

Développement personnel et bien-être : existe-t-il un lien direct ?

La question est plus rhétorique qu’autre chose. Car si on réfléchit à la relation existante entre développement personnel et bien-être, on s’aperçoit que la quête d’évolution, d’amélioration et des moyens de révéler son potentiel passent nécessairement par des efforts au niveau de l’état d’esprit. Par la sérénité, la joie de vivre, la confiance que l’on s’accorde.

On sait par exemple que la méditation, la relaxation et l’exercice physique sont des atouts majeurs pour celui qui cherche à atteindre ses objectifs, à maîtriser aussi bien sa trajectoire que sa santé.

Santé et désir d’aller de l’avant ne vont pas l’un sans l’autre

Si pour beaucoup la réussite est quantifiable en termes de revenus, de flux monétaires et de possessions matérielles, la vie est ainsi faite que des sonnettes d’alarme peuvent nous ramener sur Terre. Tu n’es pas sans savoir que c’est au moment où notre santé se dégrade qu’on prend conscience de sa valeur.

Être riche c’est bien… mais que feras-tu si au moment d’accéder à des ressources importantes, tu t’aperçois que ton état physique ne te permet plus d’en profiter ?

Le développement personnel, c’est avant tout une recherche d’équilibre. Et ce dernier est mis en relief lorsqu’on est capable de faire preuve d’ouverture et de ne pas se focaliser sur une seule composante de son existence (comme le travail ou au contraire, l’unique désir d’éviter les contraintes).

Le bien-être comme élément de décompression

Comme tout le monde, tu fais face à des pressions quotidiennes. Et ce, quelle que soit ta situation personnelle. Les moments que tu t’accordes pour prendre soin de toi sont des soupapes de sécurité. Qui te permettent de revenir à l’instant présent. De recharger tes batteries. De jouir de plaisirs simples.

Sans satisfaction l’effort  ne sert à rien. Car une personne qui s’améliore se doit d’être heureuse, d’avoir foi en ses capacités. Développement personnel et bien-être sont indissociables.

Ne pas concevoir une vie réussie comme orientée autour des loisirs et du bonheur d’être en famille est une erreur que beaucoup font. Alors réfléchis bien : penses-tu qu’il vaut mieux s’obstiner à travailler, travailler toujours travailler… ou que tu seras plus efficace si tu es capable de veiller à ton bien-être personnel et à celui de tes proches ?

Tu veux créer un nouvel art de vivre ? Je te propose celui de la réussite !

Beaucoup de gens pensent que la réussite est une question de capacités, de ressources, voire de chance. Ces facteurs entrent en considération, c’est une évidence. Mais ils ne sont pas les seuls -loin de là- à influencer le destin de l’individu.

Ce qui compte par dessus-tout c’est son état d’esprit. Sa manière de voir, de concevoir le monde dans lequel il évolue. Et c’est exactement de cela que je veux te parler aujourd’hui. Ce que je te propose ? Créer un nouvel art de vivre. Celui qui te mènera au sommet.

Nous avons tous nos challenges…

Pauvres, riches, grands, petits, hommes, femmes… nous sommes tous confrontés au cours de nos vies à des challenges. Des contraintes. Des épreuves.

Et bien sûr, tu te dis certainement que pour les autres, c’est plus facile. Car ils ont plus d’argent. Plus de ceci. Moins de cela. La vérité, c’est que les montages qui se présentent à toi te sont spécifiques. Car elles correspondent à tes choix.

Une personne aux ressources financières illimitées n’a pas moins de défis que toi. Ils sont différents. Et crois moi, tu n’aimerais pas forcément être à sa place au moment où ces derniers apparaissent.

Pour créer un art de vivre qui te mènera à la réussite, tu dois avant tout comprendre cela : tu n’es pas moins bien loti que les autres. Et tu es maître de ton destin.

… Et devons les accepter pour grandir

Si tu veux réussir dans la vie, tu dois te focaliser sur une vérité très, très importante. Et l’accepter : on trouve toujours ce qu’on cherche. Le tout est de savoir ce que tu cherches VRAIMENT. Et si ce n’est pas la peur de la réussite qui te retient.

Une personne basée sur son succès trouvera, tout autour d’elle, les opportunités d’aller toujours plus loin. Elle s’éloignera de l’aigreur. Elle sera ouverte d’esprit.

La réussite, comme le bonheur d’ailleurs, c’est avant tout une décision. Et pour créer un nouvel art de vivre, il faut que cette aura touche toutes les parties de ta vie. Depuis ton cocon professionnel à tes habitudes personnelles.

Une personne qui réussit prend soin d’elle. De sa famille. Gère son temps. S’accorde du repos. Fait de son bien-être une priorité. Reste « aware » de tout ce qui se passe autour d’elle. Et ne refuse jamais la difficulté. Car elle sait que c’est grâce à elle qu’elle va pouvoir mettre ses capacités à l’épreuve. Et grandir. Quel que soit le résultat.

L’échec est aussi une chose sur laquelle tu devrais te pencher. Ce dernier n’est pas une remise en cause de ta réussite. C’est un moyen de mettre le doigt sur les efforts à faire pour justement définir les détails matériels de ton aptitude à gravir les échelons.

Tu le comprends donc, qui dit art de vivre, dit ouverture d’esprit, organisation, anticipation, sérieux, réalisme, rigueur et une vraie capacité à se focaliser sur soi. Sans jalouser. Sans se plaindre. Sans se trouver d’excuses.

Est-ce ton cas ?

Améliorer son quotidien : stop aux excuses, place à l’action !

Dans le film qu’est ta vie, tu es l’acteur principal. Et cela, beaucoup tendent à l’oublier. À sombrer dans l’attente, la complainte. Pour justifier un certain degré d’inaction. Un manque d’ambition.

La vérité est simple. Mais aussi cinglante : on a le plus souvent ce qu’on mérite. Pas forcément au vu de ta situation de départ. Mais rien ne t’empêche de faire les efforts. De travailler pour améliorer ton quotidien.

Ne serait-ce pas là la véritable définition du développement personnel?

Comment améliorer son quotidien simplement ?

Tu t’attends certainement à des astuces pour gagner de l’argent sans rien faire… mais tu sais si tu lis ce blog que ce n’est pas la visée que je développe. Non, pour améliorer son quotidien, je veux te parler de choses à la fois plus proches de toi et simples à mettre en place.

L’une des choses qui permet aux gens de réussir, d’aller de l’avant, c’est leur ouverture d’esprit. Leur curiosité. Leur volonté de toujours apprendre.

Et cela, tu dois en faire un mode de vie. Afin de ne jamais perdre en motivation, de rester humble et de vivre du challenge. Ce que je te conseille, c’est de consacrer chaque jour un temps défini pour te former.

Quel que soit le terrain. Quel que soit le sujet. Regroupe des informations, regarde des vidéos, lis des articles, inscris toi à des formations… ne reste pas sur tes acquis.

Tu verras que la soif de connaissances est en elle-même une quête qui permet d’éclairer son quotidien.

Ton comportement définit l’attitude qu’on a à ton égard

Pour améliorer son quotidien, il faut avant tout chercher à s’améliorer soi-même. À améliorer les relations qu’on entretient avec les autres membres de son environnement.

Parce que le climat de ton relationnel influence directement la qualité de ta vie.

Tu ne peux être heureux si tu es en permanence dans la défiance, dans la méfiance. Tu te dois de prolonger cette ouverture d’esprit dont nous parlions, de l’adopter dans ton rapport avec tes interlocuteurs.

Tout n’est pas question d’argent ou de statut. La vie, c’est avant tout une expérience. Et c’est à toi de décider ce que tu en apprends. Ce que tu laisses t’atteindre ou non. Ce que tu veux faire.

Encore une fois, tu es le maître du jeu. Alors décide d’être heureux !

Comment méditer ? Voilà par où commencer

La concentration, la relaxation, le calme… autant de facteurs dont on a besoin pour analyser objectivement son parcours, sa vie, ses forces et ses faiblesses. Pour autant, quand on parle méditation, on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. Surtout si on est un novice.

Alors tu visualises peut-être une personne en position du lotus face à un temple japonais. Tu es sur la bonne piste, mais aujourd’hui, nous avons besoin d’adapter cette pratique à ta réalité, pour lui permettre de s’y faire une place.

As-tu un sanctuaire à ta disposition ?

Le plus important dans la méditation, c’est la notion de connexion. Avec son corps. Avec son esprit. Et cette connexion a besoin de s’établir dans un endroit sain. Qui soit considéré comme personnel et protégé.

Tu te demandes comment méditer… mais la première question, c’est où ? Où pourras-tu faire parler ta conscience sans être dérangé. Par le bruit, les odeurs, les ondes négatives. Avant toute chose, tu devrais définir ton espace. Qu’il soit chez toi où ailleurs n’importe pas.

Mais tu dois t’y reconnaître. T’y sentir apaisé.

Comment méditer une fois le lieu choisi ?

Comme je te le disais, la méthode importe peu. Certains font de longs exercices de respiration. D’autres du yoga ou encore de l’écriture. Ce qui doit être ta priorité, ce sont les questions que tu te poses et la profondeur avec laquelle tu te permets d’y répondre.

La méditation n’est rien d’autre qu’une analyse de ton âme, de ton ressenti. Et comme tu le sais, celui qui contrôle ses émotions contrôle son futur.

Les à cotés du quotidien

La méditation est aussi favorisée par le focus accordé à son bien-être. Alors oui, c’est vrai que l’hygiène et le Feng-shui peuvent aider à stimuler cet état d’esprit relevant d’une plus grande spiritualité.

Mais le feu, il est en toi. Si tu veux savoir comment méditer, c’est déjà que tu cherches à ouvrir les bonnes portes. Et si cet article peut t’aider, c’est surtout dans ton cœur que tu trouveras la réponse. Car il en existe autant que d’individus !

Apprendre à vivre le moment présent : comment s’y prendre ?

La vie d’un Homme, c’est un ensemble d’événements, d’occurrences qui finissent par le former. Par l’influencer. Par définir qui il est. Qui il peut devenir.

Cette capacité de réflexion, c’est notre grande chance, notre grand avantage. Elle nous différencie de l’Animal mais est aussi une source de doute.

Car au lieu de nous contenter d’agir en écoutant notre instinct, nous analysons tout. Sous l’angle du risque. Du gain éventuel. C’est une bonne chose. Mais cela nous éloigne de la réalité de l’instant. De sa richesse aussi.

Alors peut-on apprendre à vivre le moment présent ? Et si oui, dans quelle direction chercher ?

L’instant présent est une valeur sûre

Nos souvenirs sont influencés par notre analyse. Le futur est incertain. La vérité réside donc par définition dans le présent. Ce que tu ressens, là, tout de suite. En lisant ces lignes. Ce que je ressens en les écrivant. Voilà ce qui importe.

Et comme souvent lorsqu’on parle de psychologie, d’impact sur l’état d’esprit, c’est la conscience des choses qui importe.

Alors garde cela en mémoire. Lorsque tu veux faire quelque chose, ne pense pas nécessairement aux bénéfices, aux risques. Mais au plaisir dégagé par la mise en action.

Et petit à petit, tu t’ouvriras d’une manière nouvelle, différente, enrichissante.

Apprendre à vivre le moment présent en s’attachant à l’importance de tes choix

Tu vas me dire que c’est un peu contradictoire, car je viens de te parler de l’importance de ne pas se focaliser sur les risques ou les résultats.

Mais ce dont je parle ici, c’est d’un savoir. C’est d’une capacité à comprendre qu’autour de toi se trouvent des opportunités.

Et que chaque décision, que tu la considères bonne ou mauvaise, fera apparaître ces opportunités. Il n’est même pas question de les étudier. Car elles sont entourées d’incertitude.

Ce qui est certain en revanche, c’est que ta vie sera beaucoup plus enrichissante, beaucoup plus profitable si tu oses prendre des décisions, aller sur le terrain, et que tu t’attaches à te concentrer sur les choix que tu as devant toi.

Tu peux agir ou te retenir. Mais pour apprendre à vivre le moment présent, il n’y a pas 36 solutions. Tu dois te désinhiber, sauter le pas. Affronter tes peurs.

Perçois-toi comme en haut d’une falaise. Tu as un élastique aux pieds. Tu peux sauter et faire une expérience incomparable. Ou descendre de la falaise sans oser. Et vivre dans le regret. L’instant présent, c’est une opportunité de changer ta vie. Et l’intérioriser est primordial.

Peut-on apprendre à vivre et si oui, comment faire ?

Apprendre à vivre, réussir sa qualité de vie, changer de vie, révolutionner son quotidien, développer ses capacités… voilà des termes qui sont très parlants, mais qui font peur.

Pourquoi ? Car quand tu les entends, tu penses instantanément risques, obstacles, bouleversements et conséquences potentiellement négatives. Tu penses travail rébarbatif. Implication presque surhumaine dans l’analyse de chacun des aléas de ta vie.

Et pourtant, tu apprends à vivre tous les jours. Oui l’analyse de tes ressentis et de tes réflexions te met sur ce chemin… mais il n’y a rien de bien sorcier là-dedans. Rien de si traumatisant.

C’est souvent l’inconnu qui fait peur. Et c’est encore le cas ici. Tu veux apprendre à vivre ? Commence par regarder la vérité en face.

À chaque jour un enseignement

Tu as très certainement des objectifs personnels importants. Des rêves. De hautes aspirations. Et c’est très bien. Quand tu regardes dans cette direction, tu vois ceux qui ont réussi. Et tu veux prendre exemple sur eux. C’est normal.

Mais n’oublie jamais que ces personnes-là ont été à ta place. Elles ont pavé le chemin de leur vie pour en arriver là. Cela signifie que comme toi, elles ont dû faire des efforts. Croire en elles. Accepter le fait qu’on ne puisse pas tout avoir en un claquement de doigts.

Mais surtout, surtout, elles ont connu l’échec. Je l’ai connu. Ton voisin l’a connu. Tu l’as connu. L’important, c’est ce que tu en fais. La décision que tu prends une fois qu’il survient.

Verras-tu cela comme un désaveu ? Une preuve de ton incapacité ? Ou comme une invitation à cerner tes faiblesses pour mieux les gommer ?

Humilité et anticipation au cœur de ton développement personnel

Apprendre à vivre, c’est avant tout une question de positionnement psychologique. C’est accepter ce qui t’arrive et comprendre que tu peux changer cette situation. En faisant des choix conscients. En décidant de voir les opportunités qui t’entourent.

Mais pour en être capable, tu dois avant tout être apte à te dire qu’effectivement, tu peux toujours apprendre. Que chaque expérience peut t’apporter quelque chose.

Une fois ceci compris, ta planification sera différente. Car tu intégreras le manque de réussite à ton évolution. Une mauvaise note à l’école ne fait pas de toi un mauvais élève. Cela te montre simplement quels efforts tu dois faire. Et te permet d’anticiper les actions à mener pour effectivement te placer sur la route du succès.

Apprendre à vivre, c’est avant tout apprendre à se connaître.

Pourquoi la méditation aide au développement personnel ?

La question peut paraître simple, futile et pourtant on me la pose souvent. Je suis un grand adepte de la médiation.

Et comme tu le sais sans doute il en existe de très nombreuses formes. Méditer, ce n’est pas juste fermer les yeux et laisser ses émotions parler.

C’est plus que ça. C’est faire le vide. C’est se permettre de se recentrer sur l’important. D’écouter son corps mais aussi son esprit. De créer une passerelle entre les deux. De s’accorder du temps pour refuser la superficialité et aller dans le profond, dans l’introspection, la réflexion sur le sens de notre vie.

Pourquoi la méditation aide au développement personnel ? Parce qu’elle ouvre un nouveau niveau de conscience, parce qu’elle te donne ce temps et cette force que tu ne trouveras nulle part ailleurs.

Un focus sur ce qui importe vraiment dans ta vie

Dans le rush du quotidien, il est difficile de rester conscient de la portée de ses choix. De la réalité des opportunités qui nous entourent. Tu réagis sans doute au moins aussi souvent que tu agis de manière posée et réfléchie.

Et c’est normal. Pour avancer, tu as besoin d’un plan. De savoir où aller et comment y arriver. La méditation, elle aide justement à affiner ce plan. À analyser tes objectifs, tes actions, tes dires. À faire le vide et à t’évaluer objectivement.

Tu as nécessairement besoin de te retrouver seul avec toi-même. Sans la pression de ton environnement. Loin du stress de ton quotidien. La méditation aide au développement personnel, car elle permet de construire une protection vis-à-vis des jugements et de rester focalisé sur ce que tu veux vraiment.

Qu’est-ce que le développement personnel dans le fond ?

Si tu vises l’amélioration, que tu veux maîtriser tes émotions, comprendre le monde qui t’entoure et t’y faire une place, alors tu évolues dans une logique de développement personnel. Expliqué comme cela, on comprend aisément que la méditation soit d’une grande aide.

Elle est le chaînon manquant de cette compréhension. Elle va te permettre de t’arrêter sur ton ressenti, de le laisser s’exprimer. Elle ouvrira des portes en toi pour affronter plus sereinement l’avenir, pour analyser ton parcours, relativiser l’échec, comprendre comment être heureux au quotidien.

Alors oui, tu devrais te réserver ce temps si spécial, si porteur pour développer ta vie, ta personnalité, ta confiance en soi. C’est véritablement l’une des clés de la compréhension de qui tu es.

Quelle importance accordes-tu à ton développement personnel ?

Quand on évoque le terme développement personnel, on pense à un ensemble de règles, de méthodes, de techniques pour améliorer sa vie. Ses performances, son efficacité. Dans tous les domaines.

Mais tu seras d’accord pour dire qu’on n’accorde pas assez de place à la force qui réside en toi. À ton potentiel intrinsèque. Et surtout, à ton état d’esprit. De prime abord, tu doutes de toi. Et c’est le résultat des croyances diffusées dans ton environnement.

Ces outils que tu trouves ici et là, ils sont souvent inefficaces. Et ce pour une raison simple : ton cerveau n’a pas opéré les bons réglages. Tu ne crois pas encore que la qualité de tes émotions définit la qualité de ta vie.

Je ne suis pas un gourou. Je ne te demande pas de me suivre aveuglément. Ni de me croire. À vrai dire, c’est même tout le contraire. C’est à toi-même que tu devrais accorder une confiance aveugle.

Comment rester au contact de tes réels besoins ?

Stress, envie d’impressionner, de faire vite et bien, de répondre à de constantes contraintes matérielles, relationnelles, professionnelles… voilà de quoi ton quotidien est fait. Et ces pressions extérieures t’enracinent dans l’immédiateté. Dans la réaction sans réflexion. On s’énerve. On agit sans aucune objectivité. On s’éloigne de toute notion de bien-être.

Pense à ta journée : qu’est-ce qui te vient en tête ? Le sourire qu’un(e) inconnu(e) t’a adressé dans les transports ou les soucis causés par ce dossier que tu n’as pas eu le temps de terminer ?

Notre développement personnel est malheureusement souvent considéré comme un à côté. Comme quelque chose qu’on veut impacter en dernier ressort, quand il n’y a plus rien d’autre à faire.

C’est bien dommage. Car travailler sur ton ressenti, c’est te permettre de changer ta vision du quotidien. De trouver des sources de motivation où certains voient des obstacles insurmontables.

Tes besoins réels sont simples. Mais ils sont dissimulés derrière ce sentiment d’obligation de répondre à une image qui rentre dans un cadre. De satisfaire aux exigences de la société. Mais pose-toi une question : penses-tu que les gens qui réussissent sont ceux qui s’arrêtent au regard de l’autre, qui restent dans la négativité ? Ou ceux qui érigent leur bien-être en tant que priorité ?

Arrêtons les excuses et assumons notre envie de réussir

L’individu est assez paradoxal. L’avènement du terme « développement personnel » prouve que nous voulons tous nous améliorer. Devenir meilleurs. Avoir une vie plus enrichissante, plus épanouissante. Pourtant, on a du mal à assumer le désir de richesse. De succès. Comme si quelque part, cela nous mettait en porte à faux.

Je n’ai pas honte de gagner de l’argent. De faire des séminaires devant des milliers de personnes. D’en avoir aidé des millions. J’en suis fier. Cela fait-il de moi une mauvaise personne ? Je ne le crois pas. Tout comme je pense que tu mérites de réussir. Alors arrête de te cacher derrière des excuses.

De blâmer les autres. Le contexte. Un manque de ressources. De temps… Au fond de toi, tu sais que c’est la peur qui te retient. Et ensemble, nous allons la surmonter. La confondre. La faire apparaître pour ce qu’elle est : une illusion. Une limitation que tu te fixes.

Pour moi, c’est ça le développement personnel. C’est te faire comprendre que tu as en toi tout ce qui est nécessaire pour atteindre tes objectifs. Pour avoir une vie merveilleuse. Tu as simplement des blocages mentaux.

Ton conditionnement n’est pas encore efficace. Mais cela se travaille. Sache qu’on trouve toujours ce qu’on cherche. À toi de savoir exactement ce que tu attends de la vie…pour qu’elle puisse te l’offrir !

Pourquoi prendre le temps de méditer ?

Dans une société où tout doit aller très vite, tout doit être virtuel, voyant et bruyant, le stress est un élément permanent. Nous sommes joignables 24 heures sur 24. Nous ne sommes jamais bien loin de nos contraintes. Des pressions qui pèsent sur nous.

Et cela nous empêche de nous recentrer sur nous. De prendre le temps de réfléchir. D’étudier nos efforts. D’analyser le chemin parcouru. D’apprécier les récompenses obtenues.

Pourquoi prendre le temps de méditer ? Pour ne pas se perdre en chemin, tout simplement…

Ton quotidien est une source de distraction

Combien de fois par jour regardes-tu ton téléphone ? À combien de mails réponds-tu ? Combien de fois ressens-tu le stress monter, pour des raisons qui, à tête reposée, t’apparaissent futiles ?

Notre époque est ainsi faite. On veut attirer le regard, l’attention. Et quand on se laisse prendre au jeu, on dévie de sa route. On oublie ses objectifs pour céder à la tentation de l’inutile et de l’immédiat

Cela nous arrive tous. Presque tous les jours. Et c’est là que prendre le temps de méditer devient important. Pour faire un break. Reprendre son souffle. Se reconnecter avec ses émotions et ses véritables désirs.

Prendre le temps de méditer pour suivre SON plan de vie

Ton environnement t’influence, c’est une certitude, une vérité qu’on ne peut remettre en cause. Le rythme est élevé et il est très simple de perdre ses repères. D’avoir l’impression de tourner en rond. De ne plus savoir où l’on en est exactement et quoi faire pour retrouver la sérénité.

La méditation permet d’affronter son quotidien beaucoup plus sereinement. De sonder son être. D’analyser la nature, l’origine et la portée de ce qu’on ressent. Prendre le temps de méditer, c’est s’autoriser à apprécier tout ce qu’on vit. C’est s’isoler dans une bulle de détente et de réflexion qui va impacter toute notre vie.

Si tu veux affaiblir le stress que tu ressens, rester à l’écoute de ton développement personnel et être certain de faire les choix qui te rendront heureux, tu devrais essayer de trouver un endroit et un créneau qui vont te permettre de te reconnecter directement avec ton âme.

Car elle t’envoie des messages… mais malheureusement, trop de gens semblent vouloir les ignorer, au profit d’une pseudo satisfaction immédiate qui paradoxalement les empêchent de suivre le chemin qu’ils s’étaient tracé…

Est-ce ce que tu veux ?

Comment devenir un Homme meilleur ?

Le développement personnel, c’est tout simplement cela : la recherche perpétuelle de l’amélioration, dans tous les domaines de ta vie. Car il y a toujours quelque chose qui peut-être travaillé.

Tes qualités relationnelles, tes aptitudes professionnelles, ton implication familiale…Pour devenir un homme meilleur, tu dois rester humble et comprendre que tu as beaucoup à apprendre. Car nul n’est parfait. Car on peut toujours faire beaucoup mieux.

Un mantra qui te guidera vers l’amélioration

Nul n’est parfait…mais rien n’empêche de viser la perfection. La différence est grande. Et  l’effet de cette réalité sur ta psychologie est impressionnant. Pour devenir un homme meilleur, il faut rester conscient du chemin qu’on a parcouru et de celui qui s’ouvre face à nous. Il ne faut pas rechigner à l’effort et au sacrifice.

Ne renie ni tes échecs ni tes succès. Ils font qui tu es. Et comprends que ce sont tes actions qui te définissent. En d’autres termes ta vie est en perpétuel mouvement. Le changement est la seule constante.

Cela signifie que tu as des milliers d’occasions, d’opportunités de t’améliorer. Il suffit d’ouvrir les yeux et de vraiment décider d’opter pour un renforcement de sa personnalité.

Ouvre-toi au monde et admire ses richesses

Les gens qui refusent de s’améliorer sont en général centrés sur eux-mêmes. Et on le comprend. On est tous un peu égoïstes quelque part. C’est normal. Tu veux réussir. Tu ne veux pas que ce soit ton voisin qui réussisse.

Tu vois cela comme une menace alors qu’en fait, son succès pourrait t’aider. Peut-être que ton voisin pourrait te donner des conseils. Que sa renommée pousserait le grand public à s’intéresser aux perles de ton quartier et te plébisciterait… Qui sait ?

Personne ! Et c’est bien ça que tu dois garder en tête. Pas la peine de jalouser les autres. Concentre-toi sur le don que tu as reçu. Car nous avons tous quelque chose de particulier. Qui nous rend spéciaux. Et pour le cultiver, nous avons besoin de nous ouvrir. D’être curieux. Impliqués.

Les choix que tu fais font de toi l’homme que tu es

Chaque jour, tu as face à toi ton destin. Tu ne t’en rends peut-être pas compte, mais tu peux changer ta vie en un claquement de doigts. Chaque personne que tu rencontres, chaque lieu que tu visites, chaque réaction que tu as, chaque perception que tu adoptes, impacte à plus ou moins grande échelle ton existence.

Pour devenir un homme meilleur, tu dois aller au contact de ces opportunités, les accueillir à bras ouverts. La négativité ne sert à rien, puisque par définition ta vie ne peut pas stagner (enfin si tu fais le choix de sortir de chez toi et d’aller au-devant de ces occasions de t’améliorer) .

À toi de changer ta vision des choses. De comprendre qu’à chaque minute qui passe, tu peux en réalité travailler à améliorer un pan de ta personnalité.

Je peux t’assurer qu’en prenant conscience de cela, tu ne verras plus jamais la vie de la même manière. Tu veux devenir un homme meilleur ? Commence par réaliser les richesses qui t’entourent et la chance que tu as !

Comment adopter une attitude positive ?

Tu as sans doute entendu parler de la fameuse allégorie du verre à moitié vide ou à moitié plein. Et si on la trouve parfois stupide, on ne se penche que très rarement sur sa signification. Dans le fond, tu sais très bien que pour passer un bon moment, il suffit de le décider.

Le bonheur, ce n’est pas un état de fait. Ce n’est pas une récompense. C’est un état d’esprit. C’est une décision. C’est une façon d’être et de voir les choses.

Quand tu as un accident, tu te concentres sur la douleur. Mais tu ne penses pas que cela va te permettre de faire plus attention à l’avenir. De renforcer l’os fracturé. De rencontrer le personnel médical parmi lequel se trouve peut-être ta future épouse.

Le souci, c’est qu’en te concentrant sur ta peine, l’injustice, et toi, toi, toi… tu oublies de profiter de la vie. Tu passes à côté de très, très, nombreuses opportunités. Alors si ton objectif est de savoir comment adopter une attitude positive ? En en prenant la décision !

Ta conscience est un atout de poids pour entretenir ta joie de vivre

La qualité de ta vie dépend de la qualité de tes émotions. Et comment influencer tes émotions ? En restant conscient de leur impact sur toi. De la manière dont elles t’influencent. Un problème est un problème. Que tu réagisses avec le sourire ou avec colère, ta voiture sera toujours en panne.

Si tu y vois un simple aléa sans importance, cela n’aura pas d’effet négatif majeur sur le reste de ta journée. Au contraire, tu pourras en rire. Par contre, si tu décides d’adopter une réaction violente, là, tu vas certainement bouillir pendant des heures. Être agressif envers les autres membres de ton environnement. Gâcher ta journée, celle des autres, et écorner ton image.

Tout repose sur ton aptitude à respirer et à prendre le temps de visualiser ton attitude, ton humeur. Lorsque quelque chose t’affecte, ferme les yeux. Et réfléchis. Demande-toi qui à qui une réaction négative nuira le plus… et rapidement, tu voudras adopter une attitude positive.

L’ouverture d’esprit comme base du positivisme

Je lis beaucoup. Je m’entretiens avec des personnes très différentes. Je regarde des vidéos. Je sors. Je vais au musée. À des concerts…j’essaye de satisfaire ma soif de connaissances. Pourquoi ? Car cela me permet de voir que la richesse est partout.

Qu’il est stupide d’avoir peur de la différence. Et que chaque être humain a quelque chose à m’apporter. Quels que soient son âge, son sexe, sa religion, sa couleur de peau.

L’ouverture d’esprit, la volonté d’arrêter les comparaisons et les jugements futiles permettent d’adopter une attitude positive. On devient moins méfiant. On a plus envie de profiter du moment présent. Du partage. Du plaisir qu’on tire lorsqu’on est avec l’autre.

Ce qu’il faut retenir ? C’est que pour adopter une attitude positive, il faut avant tout sonder ton âme, ton ressenti. Et essayer de maîtriser tes émotions. Lève-toi le matin et décide d’être heureux. Je peux te dire que tu verras la vie sous un autre angle !

Comment devenir calme et contrôler sa colère ?

Calme règne avec sérénité, avec concentration, méditation,  focus et quelque part, bonheur. Il est difficile de se sentir apaisé si l’on ressent la colère, si l’on ne peut se poser et apprécier la richesse du monde qui nous entoure.

L’amplitude de ta vie dépend de cette capacité à devenir calme. Cela va te permettre de considérer les obstacles de ta vie comme des challenges et non comme des montagnes infranchissables.

La question qui se pose est alors de donner un cadre d’expression à cette attitude. Et ce n’est peut-être pas si évident, dans un monde où tout va si vite. Où l’immédiat prime sur le planifié. Mais voyons comment y remédier…

Devenir calme grâce à la prise de recul

La précipitation provoque bien souvent des erreurs. C’est un fait avéré. Et pour devenir calme, il faut être capable de faire le vide. De se départir des peurs et autres sentiments négatifs qui sont liés à cette précipitation.

Prenons un exemple. Tu es dans le trafic. Une voiture te passe devant, sans respecter le Code de la route. Tu évites l’accident de justesse. Comment réagis-tu ?

Beaucoup extérioriseraient leur colère. Feraient des gestes obscènes. Prononceraient des insultes. Iraient même peut-être jusqu’à la confrontation physique. Pourquoi ? Pour un morceau de tôle. Pour un engin qui ne compte pas vraiment dans ta vie.

Celui qui veut devenir calme doit à ce moment précis prendre conscience que l’énervement va l’emmener sur un chemin détourné. Sur une route qui va gâcher le reste de sa journée. Qui va l’empêcher d’être lui-même. Qui va l’éloigner de ses objectifs.

Pour réussir ce tour de force, il faut être conscient. Conscient que la destruction te coûte à toi avant tout. Conscient que ton développement personnel passe aussi parfois par un sacrifice de ce qui sur l’instant ressemble à ta fierté.

Pour devenir calme, tu dois anticiper ce genre de situations et avoir prévu un recours.

Les réponses à apporter face aux dangers de l’immédiateté

Pour devenir calme de manière constante, il te faut travailler en amont. Si j’étais toi, je prendrais un cahier et un crayon. Sur la feuille blanche, je marquerais les situations qui sont susceptibles de créer du stress dans mon quotidien.

Et à côté de ces dernières, je formulerais un moyen d’éviter de m’emporter.

Reprenons l’exemple ci-dessus. Tu sais que tu t’énerves en voiture. Comment y remédier ? Peut-être en écoutant des musiques relaxantes. Peut-être en te disant qu’effectivement il y a des chances de croiser quelqu’un qui fera une erreur.

Ou même en prévoyant un exercice de  respiration ou de concentration si ce fait est avéré (comme le fait de prendre de grandes inspirations ou de compter jusqu’à 5 à haute voix pour éviter de laisser la colère prendre le dessus).

Ce simple passage à l’acte, cette réflexion, cette anticipation va te permettre de garder à l’esprit l’important. Le vital. Le décisif. Et tu comprendras que  de rester serein t’apportera bien plus que de laisser la négativité emplir tes pensées.